print preview

Histoire de Jeunesse+Sport

J+S est l’organisation qui a succédé à l’instruction militaire préparatoire. Elle a été mise en place en 1971 suite à l’approbation par le peuple de l’article constitutionnel sur la gymnastique et les sports. Contrairement à l’instruction militaire préparatoire, conçue pour les jeunes hommes dès 16 ans afin de les rendre aptes au service militaire, J+S n’a pas de rôle militaire. D’emblée, l’organisation a été ouverte aux garçons et aux filles dès l’âge de 14 ans.

2022 – J+S fête ses 50 ans

JS_Jubi_Claim_f

2021

Intégration possible de nouveaux sports

Depuis l'adoption de la motion Gmür, le 5 juin 2018, de nouveaux sports peuvent être intégrés à J+S sur demande des fédérations nationales correspondantes.

2018

Intégration possible de nouveaux sports

Depuis l'adoption de la motion Gmür, le 5 juin 2018, de nouveaux sports peuvent être intégrés à J+S sur demande des fédérations nationales correspondantes.

2015–2022

Refonte de la BDNS

La refonte de la banque de données nationale pour le sport (BDNS) est lancée en 2015 (initialisation du projet). Un appel d'offres public (OMC) est lancé en novembre 2017. La refonte à proprement par-ler (phase de réalisation) débute en juillet 2019. Elle devrait durer 20 mois.

1er octobre 2012

Entrée en vigueur de la loi sur l'encouragement du sport révisée

L'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l'encouragement du sport permet d'ancrer le Sport des en-fants J+S (précédemment appelé J+S-Kids) dans la loi. Depuis, il existe deux groupes cibles au sein de J+S: les jeunes (de 10 à 20 ans) et les enfants (de 5 à 10 ans). Dans le même temps, la structure de la formation est unifiée pour tous les sports J+S et la nouvelle fonction d'entraîneur de la relève J+S est créée. Les indemnisations forfaitaires pour les grands et les petits groupes sont remplacées par un modèle de financement allouant les subventions en fonction du nombre d'heures-participants et de jours de camps.

2011

Intégration du hornuss

Les cours et les camps de hornuss sont subventionnés dans le cadre de J+S à partir de 2011.

2010

Intégration du golf et du tir sportif

Des offres de golf et de tir sportif sont subventionnées dans le cadre de J+S à partir de 2010.

2007

Lancement de J+S-Kids

Suite à un projet pilote développé dans le cadre des mesures d'encouragement du sport et de l'UEFA EURO 2008, le programme «J+S-Kids», qui vise à encourager le sport dans les écoles et les clubs chez les enfants âgés de 5 à 10 ans, est lancé en 2007 dans les écoles, puis en 2008 dans les clubs.

Le Sport des enfants J+S est inscrit dans la loi en 2012 et donne naissance à deux groupes cibles: les jeunes (de 10 à 20 ans) et les enfants (de 5 à 10 ans). L'appellation «J+S-Kids» est remplacée par «Sport des enfants J+S» dans le cadre de la révision totale de la loi sur l'encouragement du sport en 2012.

2003

Intégration du tchoukball

Le tchoukball est intégré à l'offre Jeunesse+Sport en 2003.

2002

Intégration du baseball/softball, de l'escalade sportive et du street-hockey

Trois nouveaux sports sont intégrés à J+S en 2002: Baseball/softball, Escalade sportive et Street-hockey.

1999–2002

Mise en place de la banque de données nationale pour le sport (BDNS)

La mise en place de la banque de données nationale pour le sport (BDNS) dure de 1999 à 2002. Elle permet de centraliser l'administration des personnes ainsi que d'administrer les offres J+S (cours et camps) et la formation des cadres (formation de base et formation continue).

1997–2002

Lancement de «J+S 2000»

Le coup d'envoi du projet «J+S 2000» est donné en 1997. Des bases sont d'abord posées dans le but d'analyser l'état actuel du programme J+S. Le principe directeur de J+S est ensuite élaboré. Il est encore valable aujourd'hui:

JEUNESSE+SPORT

  • conçoit et vise à promouvoir un sport adapté aux jeunes;
  • permet aux jeunes de vivre pleinement le sport et de participer à la mise en place des activités sportives;
  • contribue dans les domaines de la pédagogie, de la société et de la santé au développement et à l'épanouissement des jeunes.

J+S 2000 amène plusieurs nouveautés, comme les groupes d'utilisateurs (GU), l'indemnisation forfaitaire et la fonction de coach J+S. Etant donné que les moniteurs J+S sont les garants d'offres de sport de qualité adaptées aux jeunes, l'accent reste porté sur la formation et la formation continue. Les catégories de moniteurs 1 à 3 sont supprimées et une structure modulaire de la formation comprenant une obligation de suivre une formation continue tous les deux ans est introduite.

En 2000, ces nouveautés sont testées concrètement, y compris dans l'administration de la banque de données nationale pour le sport (BDNS), dans les sports suivants: football (GU 1), canoë-kayak, ski/snowboard, ski de fond et saut à skis (tous GU 2) ainsi que Sport de camp/Trekking (GU 3).

Ces modifications entrent en vigueur dans tous les sports J+S à partir de 2003.

1997 – J+S fête ses 25 ans

L'année 1997 a été marquée par les 25 ans de J+S. À cette occasion, diverses actions et manifesta-tions sont organisées tout au long de l'année. Au niveau fédéral, le président de la Confédération Arnold Koller lance officiellement l'année anniversaire de J+S lors de l'ouverture du JUSKILA à la Lenk.

La fête officielle du 23 août rassemble plus de 1000 jeunes et quelque 500 moniteurs pour une journée de jeux et de sport. Parmi les 400 invités, l'EFSM accueille madame la conseillère fédérale Ruth Dreifuss, des représentants des autorités fédérales, cantonales et des fédérations ainsi que de nombreux fondateurs et pionniers de J+S.

Ruth Dreifuss prononce un discours développant le thème: J+S = Jeunesse + Sport, mais aussi « Joy + Spirit ». Voici ce qu'elle déclare à propos du développement futur de J+S:

  • Premièrement, J+S doit rester un pilier de la culture de la jeunesse en Suisse. À ce titre, il ne doit jamais être figé ni achevé. Part intégrante d'une culture vivante, il devra en effet toujours rester en mouvement, en perpétuelle évolution. Mais il faut qu'il en ait les moyens!
  • Deuxièmement, j'attends de J+S qu'il propage un sport de qualité, qui contribue à l'épanouissement des jeunes, en particulier en ce qui concerne leur vie sociale et leur santé. Je pense que J+S va, à l'avenir, proposer aux jeunes à la fois des activités sportives de loisirs et du sport de haut niveau. Il devra aussi avoir les moyens d'assumer la part de responsabilité qui correspond à son engagement.
  • Troisièmement, la qualité des moniteurs J+S restera un élément décisif pour le développement de J+S. C'est un problème et de motivation personnelle et de richesse de la relève; c'est également un problème de sélection et de formation. En fin de compte, c'est un problème qui dépend de la valeur accordée, dans notre société, au sport.
  • Quatrièmement, je suis convaincue que s'il continue à placer le sport sous le signe de ce que j'appelle «Joy and Spirit», J+S réussira à mettre l'avenir en mouvement.

1997

Intégration du karaté, des sports sur roulettes et de la lutte suisse

Le karaté et les sports sur roulettes sont intégrés à J+S en 1997. La lutte suisse également, comme orientation des jeux nationaux.

1996

Intégration des sports équestres

Les premiers cours de sports équestres ont lieu en 1996.

1995

Suppression des examens d'endurance J+S

Pour des raisons d'économie, les examens d'endurance sont supprimés à partir du 1er janvier 1995.

1994

J+S étend son offre aux jeunes à partir de 10 ans

L'abaissement de l'âge minimal pour participer à J+S de 14 à 10 ans, décidé par le Parlement, entre en vigueur le 1er juillet 1994. Etant donné que cet abaissement ne doit pas générer de coûts supplémentaires, J+S renonce à l'assurance militaire et à l'affranchissement à forfait. Les examens d'endurance effectués dans les écoles ne sont en outre plus subventionnés.

Integration du triathlon

À partir de 1994, les enfants et les jeunes peuvent profiter d'offres J+S de triathlon.

La gymnastique et condition physique est séparée en deux branches: Gymnastique et Polysport.

L'application JEUSPO pour l'administration des cours et la gestion des données relatives aux cadres et aux moniteurs est opérationnelle.

1992 – J+S fête ses 20 ans

Intégration du rugby et du squash

Des offres de rugby et de squash destinées aux jeunes sont proposées dans le cadre de J+S à partir de 1992.

Le programme J+S fête ses 20 ans d'existence. Le conseiller fédéral Flavio Cotti figure parmi les orateurs invités pour la journée commémorative à Macolin.

1991

Intégration du snowboard

Le programme J+S se met à la page et intègre le snowboard, tout d'abord comme orientation du ski. L'entraînement de la condition physique change une première fois de nom («gymnastique et condition physique») avant de prendre l'appellation «Gymnastique» en 1994.

L'Ecole fédérale de sport de Macolin (EFSM) demande au Département fédéral de l'intérieur (DFI) d'abaisser l'âge minimal pour participer à J+S de 14 à 10 ans. La même année sont lancés les travaux pour l'élaboration de l'application JEUSPO (administration des cours et gestion des données relatives aux cadres et aux moniteurs).

1990

Intégration du sport de camp

Le sport de camp devient un sport à part entière, en plus du sport Excursions et plein air.

1989

L'EFGS devient l'Ecole fédérale de sport de Macolin (EFSM)

Intégration du curling, de la voile, du unihockey et de la planche à voile

Le curling, la voile et la planche à voile sont intégrés à Jeunesse+Sport en 1989. Le unihockey égale-ment, comme orientation du hockey sur gazon.

Le «Sport de camp», prévu comme alternative au sport Excursions et plein air, entre dans une phase test.

1988

Intégration de nouvelles orientations: Cyclisme artistique, Cycle-balle et Natation avec palmes

La plongée devient une orientation de la natation et prend l'appellation «Natation avec palmes».

Deux nouvelles orientations font leur apparition au sein du cyclisme: le cyclisme artistique et le cycle-balle.

L'EFGS examine 15 demandes provenant des fédérations et demande au DFI que le curling, la voile et la planche à voile deviennent des sports J+S.

1987

Intégration du ju-jitsu

Le ju-jitsu est intégré à J+S en tant qu'orientation du judo.

1983

J+S passe du DMF au DFI

L'Ecole fédérale de gymnastique et de sport (EFGS), qui pilote le programme J+S, passe du Département militaire fédéral (DMF, aujourd'hui DDPS) au Département fédéral de l'intérieur (DFI).

1982

Intégration du patinage sur glace, de l'escrime, du hockey sur gazon, de la lutte, du saut à skis et de la plongée

Six sports font leur apparition au sein du programme J+S en 1982. Les moniteurs fraîchement formés peuvent désormais aussi transmettre les valeurs de J+S dans les sports suivants: Patinage sur glace, Escrime, Hockey sur gazon, Lutte, Saut à skis et Plongée.

1980

Intégration des jeux nationaux et du tennis de table

Des cours J+S jeux nationaux et tennis de table sont réalisés pour la première fois en 1980.

La gymnastique aux agrès/gymnastique artistique est restructurée en quatre orientations: Gymnastique aux agrès, Gymnastique artistique filles, Gymnastique artistique garçons et Trampoline.

Le plongeon fait également son apparition en tant qu'orientation de la natation.

1979

Intégration du badminton et de la natation artistique

Le badminton est pratiqué dans le cadre de J+S à partir de 1979. La natation gagne une orientation: la natation artistique.

1977

Intégration du judo

Pour la première fois, des clubs et des écoles peuvent réaliser des entraînements de judo dans le cadre de J+S.

1976

Intégration de la gymnastique et danse, du cyclisme et de l'aviron

En 1976, des cours J+S sont également proposés dans les sports suivants: Gymnastique et danse, Cyclisme et Aviron.

1975

Intégration du hockey sur glace

Les jeunes peuvent profiter pour la première fois d'offres de hockey sur glace dans le cadre de Jeunesse+Sport lors de la saison d'hiver 1975/1976.

1974

Intégration du waterpolo

Le waterpolo devient une orientation de la natation.

1972

Jeunesse+Sport démarre avec 18 sports

Les premiers sports intégrés à Jeunesse+Sport étaient les suivants: Basketball, Alpinisme, Football, Entraînement de la condition physique, Gymnastique artistique et aux agrès, Handball, Canoë-kayak, Athlétisme, Course d'orientation, Natation, Ski, Ski de fond, Randonnée à skis, Tennis, Volleyball, Randonnée et Excursions et plein air (Sport de camp/Trekking depuis 2002). Au départ, la gymnastique artistique et aux agrès ainsi que l'entraînement de la condition physique étaient dispensés séparément aux garçons et aux filles et comptaient comme deux sports différents.

17 mars 1972

Lancement de Jeunesse+Sport avec l'adoption de la loi fédérale

L'adoption de la loi fédérale encourageant la gymnastique et les sports marque le lancement du pro-gramme «Jeunesse+Sport» (J+S). Destiné aux garçons et aux filles de 14 à 20 ans, celui-ci propose à ses débuts des activités sportives et des formations dans 18 sports. J+S marque la fin de l'instruc-tion préparatoire, destinée uniquement aux garçons, qui a été à caractère d'abord militaire (1874), puis gymnique (1907) et enfin sportif (jusque dans les années 1960).


Jeunesse+Sport Office fédéral du sport OFSPO
Route principale 247
CH-2532 Macolin
Tél.
+41 58 463 00 66

Contacts par groupes cibles


Aperçu des contacts